Du code en langage Python affiché sur un écran d'ordinateur.

Programmation : l’IA de Microsoft et OpenAI peut coder en Python

 

Microsoft et OpenAI ont mis au point une intelligence artificielle qui complète automatiquement le code Python à partir d’instructions en langage naturel. Selon ces concepteurs, l’IA permettrait aux développeurs de passer moins de temps sur des processus de codage longs et répétitifs et de se concentrer davantage sur certains aspects plus créatifs.

L’IA complète et améliore le code

Microsoft et OpenAI (organisation à but non lucratif co-fondée par Elon Musk) ont créé une intelligence artificielle qui complète automatiquement le code Python à partir d’instructions en langage naturel. L’annonce a été faite dans le cadre de la conférence Build 2020, convertie en un événement en ligne pour les développeurs. Au cours de ce rendez-vous informatique, le CEO d’OpenAI Sam Altman et le directeur technique de Microsoft Kevin Scott ont fait la démonstration d’une fonction d’autocomplétion de code écrit en Python. Un programmeur tape une instruction en code Python et explique en langage naturel, non pas le code déjà écrit, mais ce qu’il faut faire pour le code manquant. L’IA génère automatiquement ce code manquant à partir de la phrase en langage naturel. Mieux, il peut aussi éviter de générer du code superflu.

Elle s’appuie sur le très performant outil GPT-2

Microsoft et OpenAI ont appris à leur IA à programmer en lui faisant lire le code de milliers de programmes jusqu’à ce qu’elle ait pu « comprendre » comment cela fonctionne. Pour mettre au point cet algorithme de complétion automatique pour la programmation en Python, les chercheurs ont puisé dans des milliers de dépôts sur Github. Ils ont pu ainsi affiner leur modèle existant de génération automatique de texte en langage naturel (GPT-2). Cet outil est jugé si performant qu’il n’a pas été rendu public par craintes des nombreuses dérives possibles. Il serait notamment capable de créer des fake-news à la chaîne en générant automatiquement, à partir de quelques mots, de longs textes compréhensibles.

Le modèle de génération de code Python de Microsoft et OpenAI a pu profiter d’un monstre de puissance pour se former, à savoir le cinquième superordinateur le plus performant au monde, conçu il y a peu par Microsoft pour OpenAI. Cette machine basée sur Azure comprend 285 000 processeurs.

Une aide précieuse pour le développeur ou un concurrent ?

Selon Sam Altman, ce modèle d’IA  génère « des conseils de code utiles et adaptés au contexte qui rendront tout développeur plus productif (…) et lui permettront de passer moins de temps sur des processus de codage répétitifs et longs et de se concentrer davantage sur les aspects du logiciel de programmation créative ». L’argument classique des concepteurs de solutions d’automatisation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *