Des chercheurs de l'Université d'Helsinki (Finlande) ont développé une interface cerveau-machine capable de recréer des traits de visage imaginés par des volontaires. (Photo : groupe de recherches de l'Université d'Helsinki (Finlande)

Sciences : une interface cerveau-machine capable de recréer des traits de visage imaginés par une personne

 

Des chercheurs de l’Université d’Helsinki (Finlande) ont développé une interface cerveau-machine capable de recréer des traits de visage imaginés par des volontaires. Comment ? En se basant uniquement sur une analyse de leur électroencéphalogramme (EEG). Cette technique est baptisée modélisation neuroadaptative générative.

L’intelligence artificielle pourrait bientôt lire dans nos pensées. En Finlande, des chercheurs de l’Université d’Helsinki ont développé une nouvelle interface cerveau-machine capable de recréer des traits de visage imaginés par des volontaires, en se basant uniquement sur une analyse de leur électroencéphalogramme (EEG). Cette technique, ils l’ont baptisée modélisation neuroadaptative générative.

Une précision notable de 83%

Pour évaluer l’efficacité de leur interface, les scientifiques ont fait appel à 31 volontaires. Ils ont d’abord entraîné l’algorithme sur les tracés des EEG des participants pendant que ces derniers visionnaient des centaines d’images de visages différents générés par une IA. Une fois l’entraînement terminé, les chercheurs ont demandé aux participants de se concentrer sur certaines caractéristiques, comme les visages qui avaient l’air vieux ou qui souriaient. Le réseau neuronal a ensuite analysé leurs EEG pour détecter des variations, indiquant que des traits du visage actuellement affichés correspondent à l’image mentale du volontaire.

Sur la base de ces informations, l’IA a adapté son estimation au type de visages auxquels les gens pensaient. Enfin, les participants ont évalué les images générées par l’ordinateur et elles correspondaient presque parfaitement aux caractéristiques auxquelles ils pensaient. La précision de l’expérience s’élevait à 83% ! Cependant, cette technique ne permet pas encore de générer un visage en particulier, mais de reconnaître seulement des catégories de traits.

Une technique susceptible de booster la créativité humaine

Les chercheurs imaginent que leur interface pourrait créer des dessins basés sur la pensée, augmentant ainsi la créativité humaine (et pourquoi pas générer des portraits robots pour aider la police). « Si vous voulez dessiner ou illustrer quelque chose mais que vous êtes incapable de le faire, l’ordinateur peut vous aider à atteindre votre objectif. Il pourrait simplement observer le centre d’attention et prédire ce que vous aimeriez créer », assure Tuukka Ruotsalo, chercheur à l’Université d’Helsinki et professeur associé à l’Université de Copenhague (Danemark). De plus, la technique pourrait permettre de mieux comprendre les processus mentaux et exposer les associations inconscientes, par exemple si le visage de la personne âgée imaginée est toujours un homme souriant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *