Un satellite en orbite.

Cloud : Microsoft s’associe au service satellite Starlink de SpaceX

 

Microsoft a annoncé mardi avoir signé des contrats avec un large éventail de sociétés satellitaires et spatiales, dont SpaceX, pour renforcer son service de cloud computing Azure Space. La firme compte le rendre accessible à plus de secteurs, notamment dans les régions mal desservies par les réseaux télécoms.

Plus de 800 satellites Starlink

Microsoft a annoncé, mardi 19 octobre, la signature de contrats avec des sociétés spécialisées dans l’espace et les satellites pour muscler son offre de cloud Azure. Objectif : la rendre accessible à plus de secteurs, notamment dans les régions mal desservies par les réseaux télécoms. Parmi les sociétés qui s’associeront à la firme technologique figure SpaceX, fondée par Elon Musk en 2002. Cette entreprise a mis en orbite plus de 800 satellites au cours de cette dernière décennie, dans le but d’offrir une connectivité large bande mondiale à des milliards de personnes actuellement mal desservies. Début octobre, SpaceX a remporté un contrat de 149 millions de dollars auprès du Pentagone pour produire des satellites capables de suivre et de cibler les menaces de missiles balistiques, de croisière et hypersoniques depuis l’espace. Microsoft s’associera à elle en tant que sous-traitant.

Une extension du partenariat existant Azure Orbital

Le nouveau contrat entre les deux groupes doit fournir une bande passante ultra-rapide et à très faible latence au nouveau centre de données de Microsoft, Azure Modular Datacenter. « Les communications par satellite résilientes, associées à la capacité d’Azure à fournir un calcul haute performance, un apprentissage automatique et des analyses de données, ouvrent de nombreuses nouvelles opportunités pour les organisations du secteur public et privé », indique le géant informatique américain dans un communiqué. Microsoft a également annoncé une extension de son partenariat existant Azure Orbital avec la société de télécommunications par satellite SES. La firme de Redmond souhaite étendre davantage la connectivité entre ses centres de données cloud et ses appareils périphériques.

Amazon domine le marché du cloud

Microsoft arrive en deuxième position sur le marché du cloud, derrière Amazon. Le géant du e-commerce a obtenu cet été l’approbation des autorités américaines pour déployer une constellation de plus de 3 000 satellites en orbite basse, censés fournir de l’internet à haut débit partout dans le monde. Ce « Project Kuiper » vise d’abord les zones blanches des Etats-Unis, puis ailleurs dans le monde, et pourrait alimenter des réseaux sans-fils et 5G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *