Une victoire pour les parents au foyer sur LinkedIn

Le réseau social professionnel admet désormais l’ajout sur les CV des utilisateurs qui le désirent, de la mention « mère au foyer » ou « père au foyer ». Une petite révolution pour les femmes dont le rôle au sein de la famille a été mis en lumière par la pandémie du Covid-19.

Être parent au foyer est désormais reconnu comme une activité professionnelle à part entière par LinkedIn. Comme le livreur de pizza du coin ou l’employé de la banque à proximité. Et cela est de fait, admis sur les CV publiés sur le réseau social professionnel. L’annonce qui date de fin mars comprend également le fait pour les utilisateurs de la plateforme de pouvoir désormais ajouter à leur profil le pronom correspondant à leur genre.

LinkedIn interpellé

Pour comprendre ce chamboulement de la part du réseau social, il faut remonter au 8 mars dernier. Ce jour-là, Heather Bolen, journaliste indépendante basée aux États-Unis, met en ligne sur son blog un article intitulé « Comment un simple correctif apporté à une plateforme peut aider des millions de femmes à réintégrer le monde du travail ? LinkedIn doit remédier à ses préjugés implicites sur les femmes ». Dans ce texte fort documenté, l’auteure elle-même mère au foyer pendant 16 ans, interpelle le réseau social californien sur le peu d’égard réservé aux femmes obligées de quitter leur travail pour les besoins familiaux.

En effet, de nombreuses femmes laissent leur boulot à travers des congés de maternité ou pas pour s’occuper de leur progéniture. Une fois cette activité terminée, elles ont du mal à se réinsérer dans le marché de l’emploi. Car des lignes entières de leur CV sont entre-temps restées vierges et il leur est difficile de justifier cet état de fait devant les recruteurs.

Une vieille revendication

L’article publié sur la plateforme Medium a retenti auprès de nombreux médias américains qui en ont fait l’écho. Jusqu’à parvenir aux oreilles des responsables de LinkedIn. Le réseau social a répondu favorablement à cette requête en offrant désormais la possibilité à ses centaines de millions de membres de mentionner sur leur CV, qu’ils/qu’elles ont été parents au foyer pendant telle période.

C’est la satisfaction d’une vieille revendication. Un combat des parents dont le rôle familial a été remis au goût du jour par le Coronavirus et ses corollaires. En effet, nombreuses sont les femmes à travers le monde à avoir, au fort temps de la pandémie, renoncé à leur travail au profit de leur foyer. Le magazine Fortune a en recensé plus de deux millions rien qu’aux États-Unis.

LinkedIn promet d’autres ajustements à venir concernant les CV publiés sur sa plateforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.