Meta veut faire évoluer WhatsApp

Le géant de la messagerie instantanée prévoit de nombreuses fonctionnalités pour les prochains mois, dont la possibilité de réagir aux messages, la création de communautés, les appels de groupe élargis et un pouvoir de modération accru aux administrateurs.

Meta, précédemment intitulé Facebook, reste focalisé sur le développement du métavers, mais elle n’en oublie pas pour autant WhatsApp, son application aux deux milliards d’utilisateurs actifs mensuels. La firme californienne a en effet annoncé, le 14 mars dernier, le déploiement lors des prochains mois, d’une batterie de nouvelles fonctionnalités destinées à renforcer l’attractivité de sa plus célèbre plateforme de messagerie, d’autant avec la dégringolade de Facebook.

Communautés de discussion

Les communautés de discussion sont ainsi prévues pour abriter plusieurs groupes à la fois. Ces sous-groupes de 256 personnes au maximum chacun pourront interagir entre eux. L’objectif à en croire Meta est de rassembler dans un même espace des acteurs partageant les mêmes thématiques, tels qu’un restaurant et sa clientèle, un corps professoral et ses étudiants, etc.

Le transfert de contenus d’un groupe à un autre au sein d’une communauté est limité à un, afin de ne pas prêter le flanc à la propagation de fausses nouvelles sur la plateforme.

Mais contrairement à la messagerie concurrente Telegram, les communautés de WhatsApp ne pourront pas être retrouvées via les recherches classiques sur la plateforme. Il faudra pour ce faire, passer par un administrateur.

Pouvoir de modération renforcée

Les administrateurs justement sont au cœur de cette nouveauté. Ils sont en effet les seuls à même d’intégrer ou de retirer un membre de la communauté de discussion. Le partage des annonces avec le reste de la communauté ainsi que la suppression des contenus leur sont également exclusivement dévolus. Ils auront par ailleurs la possibilité de partager jusqu’à 2 Go de fichiers avec les membres.

Des échanges plus fun

L’autre nouveauté attendue concerne les appels de groupe au sein des communautés, élargis à 32 personnes au total. Un clin d’œil aux discussions entre abonnés sur Twitter dans les « Spaces » pour ne citer que ce seul réseau social.

Les échanges promettent d’être plus fun grâce à la possibilité pour les membres de la communauté de réagir à des messages avec des emoji à l’instar de ce qui se fait sur Facebook depuis plusieurs mois.

Les différentes fonctionnalités seront, selon Meta, sujettes à une phase expérimentale de deux mois avant leur lancement à destination du grand public plus tard au cours de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.