Un mannequin dans un salon cybernétique en Allemagne

Japon : un milliard de dollar pour l’homme augmenté et les cyborgs

 

Face au vieillissement de sa population et au manque de main d’œuvre de plus en plus criard, le gouvernement japonais a décidé de s’investir dans les technologies visant à produire l’homme augmenté et les cyborgs. Pour y arriver, il prévoit un financement d’un milliard de dollars pour les cinq premières années. Chacun des domaines de recherche aura sa date limite pour atteindre les objectifs fixés, variant de 2035 à 2060.

Un appel lancé à tous les chercheurs du monde

La Japon est à la croisée des chemins. Sa population décroit chaque année (- 0,27 % en 2019) à cause notamment de son très faible taux de natalité. Résultat : le pays manque de main d’œuvre pour l’industrie. A cette allure, c’est la société japonaise qui déclinera. Le pays a donc décidé de prendre son destin en main en faisant appel à la science. Augmenter des employés prenant de l’âge et leur permettre de travailler plus longtemps représente une solution à court terme pour le Japon, et les cyborgs une solution à long terme.

Selon le journal japonais Nikkei, le gouvernement compte lancer un appel à candidatures pour des projets destinés à résoudre les problèmes actuels et à venir dans 25 domaines différents, dont la cybernétique. Ouvert à tous les chercheurs au Japon et à l’étranger, le financement prévu pendant dix ans, s’élève à 100 milliards de yens (environ un milliard de dollars, soit 841 millions d’euros) pour les cinq premières années. Chacun des domaines de recherche aura sa date limite pour atteindre les objectifs fixés, variant de 2035 à 2060.

Quelques-uns des 25 domaines visés

Le gouvernement nippon souhaite développer des technologies pour remplacer les travailleurs d’ici 2040, notamment dans les domaines comme l’agriculture, la gestion des forêts, la pêche et les chantiers de construction. D’autres projets concernent l’élimination des déchets industriels, la collecte, le recyclage des déchets plastique en mer, ou encore l’intelligence artificielle.

Encore plus fou, le Japon veut développer l’hibernation artificielle, à l’instar des animaux. Cette hibernation consisterait à maintenir un organisme humain en stase pour améliorer sa longévité. De manière plus large, le Japon chercherait aussi à encourager le développement d’une « technologie cyborg qui pourrait remplacer les fonctions du corps humain par la robotique ou les organismes vivants d’ici 2050 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.