Un dessin representant une puce introduite dans un cerveau humain (Neuralink).

Neuralink : de la musique bientôt diffusée directement dans le cerveau ?

 

Un an après avoir présenté ce projet un peu fou et lancé un appel à candidatures, Elon Musk vient de pousser le bouchon plus loin. Le patron de Tesla a laissé entendre que la puce neurocérébrale Neuralink sera capable de diffuser de la musique directement dans notre cerveau.

Elon Musk nous a habitués aux déclarations fracassantes et franchement décalées. Cette semaine encore, il a remis le couvert en dévoilant un autre côté visionnaire de son projet Neuralink. Si sa vocation première sera d’apporter des solutions dans le domaine de la santé, notamment en venant en aide à des personnes atteintes de lésions cérébrales, la nouvelle puce neurocérébrale du patron de Tesla et de SpaceX promet de diffuser de la musique directement dans notre cerveau.

La puce Neuralink devrait streamer de la musique directement d’un téléphone

Le 18 juillet dernier, à l’occasion d’un appel à candidatures lancé par lui sur son projet Neuralink, un jeune informaticien du nom d’Austin Howard a posé cette question à Elon Musk : « si nous étions amenés à nous implanter une puce Neuralink, pourra-t-on lui faire directement diffuser de la musique dans notre cerveau ? ». Le patron de Tesla lui a simplement répondu, sans fioriture, que oui. Si on en croit Elon Musk, la puce Neuralink devrait streamer de la musique directement dans le cerveau depuis sa lecture sur un appareil électronique extérieur. Une application visiblement révolutionnaire et peut-être même extravagante.

Bien d’autres applications

Si cette fonction s’avère déjà intéressante, il faut rappeler qu’Elon Musk a déclaré à plusieurs reprises que la priorité absolue – à l’heure actuelle – de Neuralink est d’apporter des solutions médicales pour des patients souffrant de graves lésions cérébrales, dues à un accident ou à une maladie neurodégénérative. Dernièrement, l’entrepreneur a également indiqué, via un tweet en réponse à une question, que la puce développée par Neuralink pourrait arrêter le déclenchement de pensées obsessionnelles et aider à traiter les personnes atteintes de trouble obsessionnel compulsif (TOC). Il a en outre laissé entendre que cette puce pourrait contrôler les niveaux d’hormones afin de soulager l’anxiété, par exemple.

Pour plus de détails rendez-vous le 28 août prochain

Elon Musk promet de dévoiler un peu plus de détails sur son projet lors d’une conférence le 28 août prochain.

Fondée en 2016, la société Neuralink a pour objectif de créer des implants cérébraux pour réparer ou accroître les capacités cérébrales d’un individu. Ce qui devrait permettre aux êtres humains d’agir sur les machines et les intelligences artificielles par leur simple pensée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *