Logo de Baidu

Assistant vocaux : Baidu devient numéro deux mondial devant Google

 

Arrivé sur le marché chinois au second trimestre 2018, Baidu devient une année plus tard le numéro deux mondial des assistants vocaux, juste derrière Amazon et devant Google. Le chinois a vendu près de 4,5 millions d’assistants vocaux lors du second trimestre 2019, détenant ainsi 17,3% de parts de marché dans le monde.

Duer O détrône Google Assistant

Google Assistant n’est plus le premier challenger d’Alexa, selon la dernière étude Canalys. Profitant du vaste marché chinois, Baidu a détrôné l’entreprise américaine en vendant pas moins de 4,5 millions d’exemplaires de son assistant vocal Duer O, lors du second trimestre 2019. Le chinois remporte ainsi 17,3% de parts de marché dans le monde. Amazon conserve la tête avec Alexa grâce à 25% de parts de marché. Google prend la troisième marche du podium avec une croissance de 16,7 % en un an et 4,3 millions de Google Home vendus au deuxième trimestre dans le monde.

Le nouveau venu grille la politesse

Comme déjà relevé, Baidu se hisse à la seconde place du classement grâce au vaste marché de la Chine, qui comptait près de 1,4 milliards d’habitants en 2017. L’entreprise ne vend d’ailleurs son assistant vocal qu’en Chine, alors que les Américains Amazon et Google sont implantés partout dans le monde. Aussi, la principale victime de Baidu n’est pas Google, mais ses compatriotes Alibaba et Xiaomi. Baidu doit ce dépassement au classement au prix imbattable de son assistant vocal Duer O. L’enceinte de base coûte 12 € environ (89 yuan) !

Pour rappel, Baidu fait partie des BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi), les pendants ou plutôt les concurrents asiatiques des GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple). Déjà numéro un des moteurs de recherche en Chine (et quatrième au monde), voilà que le constructeur fondé par  Robin Li et Eric Xu grille la politesse à ses compatriotes plus anciens.

La Chine et les Etats Unis se partagent le gâteau

La progression de Baidu met en lumière le duopole sino-américain naissant. D’un côté nous avons Amazon et Google (Microsoft est très loin avec Cortana), de l’autre Alibaba, Baidu et Xiaomi. Mais si l’on en croit Canalys, la Chine remporte le match puisqu’elle détient 51 % des parts du marché mondial, alors que les États-Unis passent que 44 % à 24 % des parts de marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *