Au siège de Bouygues Telecom

5G : Bouygues Telecom lance la construction d’une centaine de datacenters

 

Choisi pour mener des expérimentations 5G dans la bande millimétrique 26 GHz, Bouygues Telecom vient de lancer la construction de plus d’une centaine de datacenters 5G en France. L’opération a été confiée à la société marseillaise TPF Ingénierie. Le contrat, dont le montant n’a pas été dévoilé, court sur trois ans.

Bouygues Telecom, qui a été autorisé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) à mener quatre projets distincts, a débuté ses expérimentations dans la bande 26 GHz en octobre dernier. C’est dans ce cadre que l’opérateur télécom lance la construction de plus d’une centaine de datacenters 5G en France. Il a reparti le contrat-cadre entre plusieurs entreprises d’ingénierie dont la marseillaise TPF Ingénierie retenue par Bouygues Telecom pour son expertise en étude, conception, réalisation et maintenance de centres de données.

TPF Ingénierie a réalisé d’importants travaux

TPF Ingénierie a officiellement reçu son obtention d’une partie du contrat-cadre le 8 novembre 2019, révèle Usine Digitale. Sur une période de trois ans, cette société devra étudier, concevoir et réaliser plusieurs datacenters en France en vue du déploiement de la 5G par Bouygues Télécom. Elle s’occupera de l’édification d’immeubles dédiés sur des terrains vierges, l’intégration de datacenters dans des bâtiments existants ou des solutions modulaires. C’est un travail de longue haleine commencé en septembre avec les premières études dans plusieurs régions dont l’aire marseillaise.

William Meynard, président de TPF Ingénierie, explique que son entreprise a été sélectionnée en raison de sa présence nationale (8 directions régionales). Elle s’est aussi prévalue de quelques réalisations notables dont le futur supercalculateur de Météo France à Toulouse (pour lequel elle a installé et renouvelé tous les calculateurs depuis 1991), le Centre de surveillance de la sécurité de Galileo à Saint-Germain-en-Laye pour le Ministère des Armées et le Centre de calculs du bâtiment N2 à Palaiseau pour l’ONERA. L’entreprise est en outre intervenue sur les centres de données de Monaco Télécom et du groupe BPCE.

Une trentaine de collaborateurs dédiée à cette opération

Selon Pierre Biller, directeur général en charge des ressources humaines et de l’organisation de la production, TPF Ingénierie veillera d’une part, à « assurer une sécurité et une fiabilité maximales de fonctionnement », d’autre part, à « éviter tout type de nuisances, bruit, chaleur, sur l’environnement du site et les riverains ».

TPF Ingénierie n’a pas donné le montant du contrat, mais il a indiqué qu’il est « significatif » pour son activité. Une trentaine de ses 4200 collaborateurs sera dédiée à cette opération sur l’ensemble du territoire. Des compétences supplémentaires pourraient être recrutées, en fonction des besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.