Un consortium de multinationales télécoms, composé notamment de Facebook, Orange et China Mobile, a annoncé la construction d’un câble sous-marin afin d'améliorer la connectivité entre 23 pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Europe.

Internet : 2Africa, un câble sous-marin reliant l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient

 

Un consortium de multinationales télécoms, composé notamment de Facebook, Orange et China Mobile, a annoncé la construction d’un câble sous-marin afin d’améliorer la connectivité entre 23 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe. Baptisée 2Africa, cette infrastructure s’étendra sur 37 000 kilomètres, ce qui équivaut à six fois la taille de Dunant, le câble de communication transatlantique privé reliant les États-Unis à la France.

La profondeur d’enfouissement du câble augmentée de 50 % par rapport aux systèmes plus anciens

Jeudi 14 mai, Facebook, Orange, Vodafone, China Mobile International, MTN Global, Telecom Egypt et le fournisseur WIOCC ont annoncé leur collaboration à la construction du câble sous-marin géant 2Africa, censé améliorer la connectivité entre 23 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe. Alcatel Submarine Networks (ASN), filiale française de Nokia, se chargera de la construction de cette infrastructure longue de 37 000 kilomètres, ce qui équivaut à six fois la taille de Dunant, le câble de communication transatlantique privé reliant les États-Unis à la France. Par ailleurs, la profondeur d’enfouissement du câble augmentera de 50 % par rapport aux systèmes plus anciens.

Les associés visent une mise en service de ce câble sous-marin en 2023 ou 2024 pour fournir un accès « supérieur à la capacité combinée totale de tous les câbles sous-marins desservant l’Afrique à l’heure actuelle», précise le consortium dans un communiqué commun. Cette infrastructure pourra précisément fournir une capacité nominale pouvant grimper jusqu’à 160 Tbit/s (térabits par seconde) sur des éléments clés du système. « 2Africa est l’un des éléments majeurs de notre investissement continu en Afrique visant à apporter au plus grand nombre un accès Internet plus rapide » a réagi Najam Ahmad, Vice-président Infrastructure Réseau chez Facebook, qui veut soutenir l’expansion d’Internet sur le continent africain.

« Grâce à ce système sous-marin de pointe, l’Afrique bénéficiera des technologies les plus avancées »

2Africa s’appuiera sur le dispositif SDM (Space Division Multiplexing ou multiplexage spatial), mis au point par le Français ASN. Cette technologie permettra de déployer un maximum de 16 paires de fibres, soit deux fois plus que les systèmes actuels. Le câble intégrera également la technologie optical switching (commutation optique) qui aidera à gérer avec plus de flexibilité la bande passante.

Pour Orange, présent dans 18 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, « cet investissement majeur complétera [les] infrastructures sous-marines [du groupe] et [ses] infrastructures terrestres panafricaines existantes pour fournir aux communautés de toute la côte ouest de l’Afrique un accès à la connectivité internationale », a estimé le DG Afrique et Moyen-Orient Alioune Ndiaye. « Grâce à ce système sous-marin de pointe, l’Afrique fera un pas de géant vers l’ère numérique en bénéficiant des technologies les plus avancées », a déclaré de son côté Alain Biston, le président d’Alcatel Submarine Networks. Et à la fin, souhaitons que les utilisateurs en sortent gagnants.

2Africa facilitera le déploiement du haut débit fixe, de la 4G et de la 5G

Le câble aidera à répondre à la demande croissante provenant du Moyen-Orient et apportera à l’Afrique la connectivité internet et la fiabilité dont elle a besoin pour poursuivre le développement de son environnement numérique. 2Africa contribuera en outre à faciliter le déploiement du haut débit fixe, mais aussi de la 4G et de la 5G. Ce sont des centaines de millions de personnes qui bénéficieront de cette collaboration XXL. « Les fournisseurs de services obtiendront de la capacité dans des centres de données neutres ou des stations d’atterrissage de câble à accès libre sur une base juste et équitable » dans les pays qui seront équipés de ce câble, comme l’a indiqué Facebook, à l’origine de ce consortium.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *