Des cryptomonnaies de dfférentes couleurs.

Les NFT bientôt disponibles sur Facebook

 

Meta, également maison mère d’Instagram et WhatsApp, a annoncé cette semaine le déploiement imminent des NFT (jetons non-fongibles) sur Facebook. Le lancement de cette cryptomonnaie vise à préparer le métavers, l’univers virtuel promis par Mark Zuckerberg.

Facebook à la suite d’Instagram

Sur son profil Twitter, le groupe Meta a dévoilé cette semaine ses projets pour la conquête du web 3, l’internet décentralisé basée sur la technologie de la blockchain. Il a fait part du lancement imminent des NFT (jetons non-fongibles) sur Facebook. Soit quatre mois après le déploiement sur Instagram de Digital Collectibles. Il s’agit d’un autre type de jetons numériques, qui prennent la forme d’items uniques avec leur propre certificat numérique d’authenticité.

Comme sur Instagram, les NFT sur Facebook ressembleront à n’importe quelles autres images. Mais avec en plus un petit badge « Digital collectible » en bas à gauche permettant de les différencier. L’internaute pourra montrer ses jetons à l’ensemble de sa communauté grâce à une option de publication simultanée sur les deux réseaux sociaux. Mais il faudra connecter son portefeuille numérique à l’une des deux plateformes pour ensuite l’utiliser sur l’autre. Coinbase Wallet, Rainbow, MetaMask, Trust Wallet sont compatibles.

Pour préparer le lit du grand projet du métavers

Meta précise que l’utilisation de cette fonctionnalité n’entraînera pas de frais. Ce qui signifie qu’elle est entièrement gratuite. Le géant des réseaux sociaux fait ainsi marche arrière après de nombreuses critiques sur cette volonté d’appliquer des frais. Cependant, il pourrait tirer des revenus ailleurs. En effet, plusieurs rumeurs indiquent aussi que Meta prépare l’arrivée d’une plateforme d’achat/vente de NFT directement intégrée à ses produits.

En lançant les NFT sur Facebook, l’entreprise de Mark Zuckerberg prépare son métavers, ce monde parallèle ou virtuel accessible par un casque. Dans cet univers, l’internaute pourra se mouvoir et interagir dans son environnement en 3D grâce à un avatar. Il pourra faire du shopping, aller à un concert, une fête, voire même travailler. Pour capter ce marché, les grandes entreprises achètent des parcelles afin d’ouvrir leur magasin. A l’instar de Nike, Microsoft et Carrefour.

Un plongeon dans un contexte difficile pour les crypto

Si Meta accélère sur les NFT, c’est parce qu’il a accumulé énormément de retard sur le marché du web 3 par rapport à son grand rival Twitter. Celui-ci permet déjà à ses utilisateurs de lier un jeton numérique à leur compte grâce à la formule payante. Ils peuvent aussi le montrer fièrement à toute la communauté du réseau social. Une longueur d’avance donc sur le groupe de Mark Zuckerberg, qui se lance dans le grand bain à un moment délicat.

En effet, le marché des NFT est en déclin depuis plusieurs mois. Le volume de la principale plateforme d’échange, OpenSea, a considérablement baissé. Il est passé de 2,7 milliards de dollars le 1er mai 2022 à 9,3 millions de dollars le 28 août dernier. Une chute de 99% ! Au-delà des NFT, c’est tout l’écosystème des cryptomonnaies qui a du plomb dans l’aile. Le Bitcoin a dévissé de près de 57 % quand l’Ethereum a reculé de 59 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.