vin

Un capteur pour déceler un vin bouchonné

Des chercheurs suisses ont développé un gadget pour le moins innovant. À l’aide d’un capteur, il est désormais possible de détecter les molécules qui donnent au vin le goût de bouchon. Une très bonne nouvelle pour les amateurs de vin, qui ne devraient plus avoir de surprises pendant une dégustation.

vin

Détection des molécules responsables du goût de bouchon

Un vin bouchonné doit son goût particulier aux molécules libérées par le bouchon de liège pendant sa conservation. L’université de Fribourg, avec le soutien de l’Université de Bordeaux a découvert que ces molécules proviennent des fongicides, utilisés dans traitement du chêne-liège.

Le capteur fonctionne à l’aide d’un signal visuel. Fluorescent à l’origine, celui-ci redevient normal si les molécules du bouchon viennent se nicher dans les pores de la substance. Ainsi, lorsqu’on trempe le détecteur (substance placée sur une bande de papier) dans le vin, et qu’il n’est plus fluorescent, cela signifie qu’il est bouchonné.

Un produit applicable dans la détection des pesticides

Le capteur peut être également utilisé dans d’autres processus de détection. Il pourra, à terme, détecter la présence de pesticides ou d’herbicides dans certains fruits et légumes. Plus surprenant encore, la substance peut servir à détecter les matières explosives. De quoi promettre une sécurité supplémentaire dans les aéroports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.