Volocity, le taxi volant de Volocopter, lors d'une simulation de vol

Taxis volants : Volocopter lève 50 millions d’euros aidé par Geely

 

La start-up allemande Volocopter a annoncé, lundi 9 septembre 2019, avoir levé 50 millions d’euros. Un tour de table mené par le constructeur automobile chinois Geely qui détient notamment les marques Volvo Cars et Lotus. Cette levée de fonds doit permettre à Volocopter de commercialiser son taxi volant VoloCity d’ici trois ans.

Geely entre au capital de la startup allemande

Volocopter met les bouchées doubles pour faire décoller ses taxis volants d’ici trois ans. La startup allemande a réalisé, lundi 9 septembre un nouveau tour, de table de 50 millions de dollars, mené par le groupe automobile chinois Geely, propriétaire des marques Volvo et Lotus, entre autres. Ce dernier devient un investisseur minoritaire de Volocopter aux côtés d’autres investisseurs stratégiques tels que le fabricant de semi-conducteurs américain Intel et le constructeur allemand Daimler (dont Geely est d’ailleurs actionnaire à 9,69% depuis février 2018).

Selon des informations du Financial Times, la participation du groupe chinois représente un peu moins de la moitié du tour, pour environ 10% du capital. Stephan Wolf et Alexander Zosel, les co-fondateurs de Volocopter, restent les principaux actionnaires de l’entreprise. La start-up allemande, qui a levé un total de 85 millions d’euros depuis sa création en 2011, dit être en discussions avec d’autres investisseurs dans le but de boucler un second tour de table vers la fin de l’année.

Volocopter a également signé un accord avec Geely pour créer une joint-venture afin d’apporter sa technologie sur le marché chinois.

Volocopter ouvre un VoloPort en octobre

Cette levée de fonds doit permettre à Volocopter de commercialiser son taxi volant VoloCity dans les trois prochaines années. Le prototype de cet appareil a été présenté le 22 août 2019, lors d’un vol d’essai à l’aéroport d’Helsinki. La démonstration avait pour principal but de montrer la compatibilité des taxis volants avec les solutions de gestion du trafic existant.

La start-up allemande assure que VoloCity a été conçu en fonction de la certification SC-VTOL publiée en juillet 2019 par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Dernier modèle de trois générations d’engins créés par Volocopter, VoloCity peut parcourir jusqu’à 35 kilomètres de distance à une vitesse maximale de 110 km/h. Il est doté de 9 batteries lithium-ion afin d’alimenter chacun deux rotors.

En parallèle, Volocopter développe VoloPort : une plate-forme permettant le décollage et l’atterrissage de ses taxis volants. Il entend présenter son VoloPort à l’occasion de l’ITS World Congress de Singapour en octobre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *