Spot, le robot chien de Boston Dynamics .

Singapour : le robot chien de Boston Dynamics veille au respect de la distanciation sociale dans un parc

 

Depuis le vendredi 8 avril, le robot quadrupède de Boston Dynamics, Spot, patrouille dans un parc de Singapour pour rappeler les distances de distanciation sociale aux visiteurs. Grâce à ses caméras, il permet aussi d’estimer le nombre de personnes présentes dans le parc.

Après avoir déjà patrouillé sur une plate-forme en Norvège et permis à des médecins de Boston de pratiquer la télémédecine pendant le Covid-19, Spot fait désormais régner l’ordre dans le parc Bishan-Ang Mo Kio de Singapour. Jusqu’au 22 mai, le robot chien de Boston Dynamics fera respecter les mesures de distanciation sociale aux habitants qui s’y rendent.

Un robot adapté à la configuration des parcs et jardins

Spot, qui peut être contrôlé à distance, se promène sur une zone de 3 kilomètres. Il diffuse un message pré-enregistré à l’adresse des visiteurs du parc, leur enjoignant, d’une voix féminine, de respecter une certaine distance entre eux, pour leur sécurité et celle de ceux qui vous entourent. Cette sorte d’ambassadeur des distances de sécurité rappelle aux visiteurs qu’ils ont le devoir de se tenir au minimum à un mètre de distance les uns des autres.

Avec ses quatre pattes, Spot semble adapté à la configuration des parcs et jardins car il se déplace sans difficulté sur la pelouse. Il peut facilement détecter les objets et personnes afin de les éviter. Mais, il convient de préciser qu’en réalité Spot n’est pas totalement autonome. Un agent humain garde un œil sur lui pour observer l’efficacité du robot et intervenir en cas d’incident.

Ni reconnaissance faciale, ni collecte des données

Les différentes caméras de Spot lui permettent d’estimer le nombre de personnes présentes dans le parc. Ainsi, les agents humains pourront surveiller les potentiels rassemblements. Toutefois, « Ces caméras ne pourront pas suivre et/ou identifier des individus, et aucune donnée personnelle ne sera collectée », précise le gouvernement dans un communiqué.

Une flotte de drones pour veiller au respect de la distanciation sociale

Cette première expérience va durer deux semaines. Si le test se révèle concluant, le National Parks Board (NParks), en charge de la gestion des espaces verts de Singapour, va prolonger le déploiement de Spot dans le Bishan-Ang Mo Kio et l’installer dans d’autres parcs. La cité-État prévoit également de se doter d’une flotte de trente drones pour veiller au bon respect de la distanciation sociale dans tous les parcs de la ville.

A Singapour, les déplacements sont uniquement autorisés pour les achats de premières nécessités ou le sport individuel. Les habitants ont par ailleurs l’obligation de porter un masque de proctection, sauf en cas d’activité sportive intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *