Un téléphone affichant le logo de Snapchat.

Bots vocaux : Snapchat fait l’acquisition de la startup israélienne Voca.ai

 

Snapchat vient de faire l’acquisition de la startup israélienne Voca.ai spécialisée dans les solutions vocales dédiées aux services client. L’opération s’élèverait à 120 millions de dollars, mais le groupe américain n’a pas confirmé ce montant.

Snapchat aurait racheté, ce jeudi 12 octobre, la start-up Voca.ai pour 120 millions de dollars. Dans le détail, le réseau social devrait verser 70 millions de dollars en espèces et 50 millions de dollars en actions pour s’offrir cette pépite américaine spécialiste des robots vocaux. Le groupe américain n’a pas confirmé ce montant, qui s’établirait plutôt à 70 millions de dollars selon certaines sources. Ce qui est en revanche certain c’est que les 40 collaborateurs de Voca.ai vont rejoindre les équipes de Snap, la maison-mère.

Des conversations plus naturelles et humaines

Basée en Israël mais disposant de bureaux à New York, Voca.ai a été créée en 2016 par Einav Itamar et Alan Bekker pour fournir aux entreprises des solutions à destination des centres d’appels. Pour cela, elle a mis au point une suite logicielle basée sur des technologies d’intelligence artificielle. La plateforme trie les informations en temps réel afin d’identifier les requêtes simples, puis les transmet aux agents de manière transparente pour les problèmes plus complexes. Sa particularité c’est de proposer des conversations naturelles et humaines de telle sorte que le client ne se rende pas compte s’il parle à un robot ou à un être humain.

Toshiba client de la jeune pousse israélienne

Voca.ai a indiqué en octobre 2019 qu’elle traite quelque 2 millions d’appels et conversations chaque mois dans des secteurs comme les services bancaires, les télécommunications, les assurances ou encore les services juridiques. La start-up dirigée par Evan Spiegel a levé environ 6 millions de dollars depuis sa création et compte parmi ses investisseurs American Express Ventures, Lool Ventures et Flint Capital. Les solutions de Voca.ai sont utilisées à ce jour par de gros clients comme Toshiba, Amdocs, FirstClass Capital ou encore Boost Health Insurance.

Renforcer les solutions à distance dans le contexte actuel du nouveau coronavirus

Ce n’est pas la première acquisition de jeune pousse technologique israélienne de Snap. À la fin de 2016, l’application a racheté la startup de réalité augmentée Cimagine pour entre 30 et 40 millions de dollars. Cette nouvelle opération permettra à Snapchat de conquérir de nouvelles entreprises, alors que le contexte actuel du nouveau coronavirus les pousse de plus en plus vers des solutions à distance. Outre cet impératif commercial, la technologie de Voca.ai servira à stimuler les conversations entre utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *