Libra, la cryptomonnaie de Facebook, devrait voir le jour en janvier 2021 dans une version réduite, d'après le Financial Times.

Libra : Facebook lancera finalement sa cryptomonnaie en janvier 2021

 

Libra, la cryptomonnaie de Facebook, devrait voir le jour en janvier 2021 dans une version réduite, d’après le Financial Times. Elle prendra d’abord la forme d’un stablecoin adossé au dollar. Les autres parités sortiront ultérieurement.

Le projet de cryptomonnaie initié par Facebook, Libra, sera finalement lancé en janvier 2021, d’après des informations du Financial Times. Mais il ne s’agira que d’une version limitée. La monnaie numérique prendra d’abord la forme d’un stablecoin adossé au dollar. Les autres parités seront lancées plus tard, sans une date précise.

Des transactions via l’application Calibra

La crypto de Facebook s’échangera de façon instantanée puisqu’elle n’aura pas besoin de passer par le réseau bancaire. Ainsi, les internautes pourront se transférer des fonds comme cela se fait aujourd’hui avec des services en pair à pair via comme Lydia, Pumpkin ou PayPal. Pour la Libra, les utilisateurs passeront par l’application Calibra créée par Facebook. Ce wallet permettra d’acheter, vendre et stocker la crypto du géant des réseaux sociaux. Aussi, l’on pourrait passer par les plateformes de Facebook comme WhatsApp et Messenger.

A terme, ce service devrait bénéficier à plus de 2,7 milliards de personnes utilisant chaque mois au moins une plateforme de l’écosystème du groupe (Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp). Fait important, la Libra servira à régler des achats chez les commerçants partenaires, dont Uber, Spotify, Lyft et Iliad, le seul acteur français à faire partie du projet. Concernant les frais de transactions, il y a de grandes chances qu’ils soient faibles.

Une monnaie virtuelle source d’inquiétudes

La Libra a pour mission « de développer une devise et une infrastructure financière mondiales simples, au service de milliards de personnes », résume le livre blanc du projet, qui a été révélé le 18 juin 2019. Prévu initialement pour sortir au deuxième semestre 2020, en même temps que Calibra, son lancement a pris du retard à cause du retrait de certains membres fondateurs comme PayPal, Mastercard, Vodafone et eBay, ainsi que des nombreuses critiques sur ses fins.

Ce projet a surtout fait face à la pression des autorités régulatrices et des Etats, qui craignent pour leur souveraineté monétaire. La Chine par exemple prépare déjà un projet de loi visant à interdire l’émission d’une crypto-monnaie ou d’un stablecoin destinée à concurrencer le yuan numérique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.