Twitter a annoncé jeudi qu’il va modifier son algorithme de recadrage des photos tweetées. Plusieurs internautes avaient dénoncé le fait que l’intelligence artificielle favorise systématiquement, sur les images comportant une personne noire et une autre blanche, l’affichage de la personne blanche.

Racisme : Twitter compte modifier son algorithme de recadrage des photos

 

Twitter a annoncé jeudi qu’il va modifier son algorithme de recadrage des photos tweetées. Plusieurs internautes avaient dénoncé le fait que l’intelligence artificielle favorise systématiquement, sur les images comportant une personne noire et une autre blanche, l’affichage de la personne blanche.

Dans un article de blog publié le jeudi 1er octobre, Twitter a assuré qu’il va effectuer des modifications au niveau de son algorithme de recadrage des photos tweetées afin d’éviter de futures maladresses. En septembre, de nombreux internautes avaient dénoncé le fait que l’intelligence artificielle du réseau social favorise systématiquement l’affichage de la personne blanche, sur les images comportant une personne noire et une autre blanche. Preuve à l’appui, certains s’étaient livrés à des exemples souvent assez probants de ce prétendu « parti pris » de l’IA mise au point par Twitter et lancée il y a deux ans. L’un de ces utilisateurs avait réalisé en exemple des tests avec les visages de Mitch McConnell, sénateur blanc de 78 ans, et l’ancien président Barack Obama. Quelle que soit la disposition de l’image comportant les deux visages, l’algorithme privilégiait la photo de Mitch McConnell.

« Nous aurions dû mieux anticiper cette possibilité »

Twitter a rappelé que son algorithme a pour objectif de centrer, dans les Tweets, la partie la plus pertinente d’une image partagée lorsqu’elle est trop large ou trop longue pour y être affichée en entier. Dans son communiqué, le groupe explique qu’en dépit de ses investigations, il n’a pas trouvé d’éléments impliquant une quelconque partialité dans son IA. « Nos analyses à ce jour n’ont pas révélé de préjugés raciaux ou sexistes », lit-on notamment. Mais, il admet que le résultat peut s’avérer blessant dans certains cas. « Nous reconnaissons que la façon dont nous recadrons automatiquement les photos implique un risque de préjudice », a écrit Twitter. « Nous aurions dû mieux anticiper cette possibilité lorsque nous avons conçu et fabriqué ce produit pour la première fois. Nous menons actuellement des analyses supplémentaires pour ajouter encore plus de rigueur à nos tests », souligne l’entreprise.

Laissez le soin aux utilisateurs de recadrer eux-mêmes les photos

Twitter a également évoqué son souhait de rendre open-source ses analyses pour permettre à des chercheurs indépendants de refaire les mêmes tests afin d’identifier l’éventuel problème. En attendant, le réseau social veut donner davantage de contrôles aux utilisateurs à travers deux options : les laisser faire le recadrage eux-mêmes ou ne plus afficher un aperçu et directement mettre l’intégralité de l’image.

« Nous espérons que le fait de donner aux gens plus de choix pour le recadrage des images et la prévisualisation (…) dans le compositeur de Tweet contribuera à réduire le risque de préjudice », avance Twitter. « À l’avenir, nous nous engageons à suivre le principe du « ce que vous voyez est ce que vous obtenez », ajoute le groupe, qui effectue actuellement des tests. Mais, il ne dit pas quand il fera une modification valable pour tous les utilisateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *